Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Rencontres de Maubourguet - les 18,19 et 20 Août 2017 avec Eric LECAM et Fabien NOURRISSON, artistes invités d'honneur

Match de Rugby du 18 août Lourdes-Bagnères - article de presse

21 Août 2012, 20:48pm

Publié par Les Rencontres de Maubourguet

rugby-Lourdes.jpgVoici un article de presse dans La Nouvelle République des Pyrénées publié le 21/08/2012
RUGBY.Côté Lourdes. Entretien avec Stéphane Ducos. Photo J.P.Lapeyrade.
 

Stéphane Ducos (au centre) sait qu'il reste encore beaucoup de travail à fournir.
Première analyse du match ?

Nous avons produit du jeu, même si nous avons des automatismes à mettre en place et si nous n'avons pas encore travaillé la conquête. Le ballon était glissant pour les deux équipes. Nous avons été bien en place et défensivement corrects. Je trouve que pour un premier match de mise en place, les joueurs ont été plutôt actifs dans les consignes. On était venus à Maubourguet pour prendre du plaisir en début de saison. Ce n'est pas évident. Les garçons ont été courageux. Cela ne fait que cinq entraînements que nous avons repris le rugby avec ballon. Il reste bien de choses à travailler. C'est bien pour un premier match avec la chaleur. On ne s'est pas tout à fait régalés. Il manquait encore beaucoup de monde dans les rangs lourdais, presque un pack entier.

Match test sans recherche de victoire ?

Les joueurs se cherchent. Les entraînements ne font pas tout. Nous arrivons avec un nouveau projet de jeu auquel on veut faire adhérer les joueurs. Ce sont eux qui se le créent et disent ce qu'ils veulent mettre en place. Les joueurs sont les acteurs. Les entraîneurs sont là pour aider à faire avancer les choses. Des hommes de métier composent ce groupe. Ce sera très difficile. Ce club a un passé. Comme nous l'avons dit aux joueurs, nous ne sommes pas là pour réécrire le passé mais pour rédiger l'avenir. Ce sera dur. Nous allons essayer de mettre des choses en place. On se trompera, sûrement. Les joueurs adhéreront à ce que l'on fait. C'est un beau challenge à relever.

Êtes-vous fier de vos hommes ?

Avec tous mes collègues, nous aimons le beau jeu. Nous ne serons pas fiers tous les dimanches. Parfois on le sera beaucoup, parfois pas. C'est la loi du sport mais on fera tout pour être fiers tous les dimanches.

En première mi-temps, nous avons vu de belles actions. Moins ensuite.

Physiquement, les joueurs étaient fatigués. Nous avons essayé de garder tous les joueurs trente minutes. Le championnat commence dans un mois. Les joueurs doivent aller en progressant dans le temps de jeu. Aujourd'hui, Lourdes a utilisé 35 joueurs mais l'échéance de la première rencontre de championnat va vite arriver. Dans un mois, ils ne seront plus que 23 et les chaleurs seront les mêmes. On fera avec nos moyens mais notre état d'esprit est de faire quelque chose dans la continuité de ce qui était présent l'an passé. On n'est pas là pour changer le rugby. C'est un challenge que l'on relève avec tout le staff.

Avez-vous une approche de votre futur XV type ?

Pas du tout puisque tous les joueurs ne sont pas revenus de vacances. Mais on compte sur eux. Ils seront là quand il faut. Deux joueurs ne sont pas encore licenciés par la FFR à cause des vacances. Leur cas devrait se régler assez vite. Lannemezan retient la licence de Manu Herbin. Une situation qui indigne «l'ex-troisième ligne lannemezanais» qui nous a déclaré : «Il y a un règlement qui n'autorise qu'un nombre limité de joueurs. Mais au-delà de cela, c'est moi que l'on pénalise». Propos recueillis

Commenter cet article